Dessin représentant une tirelire, des pièces, des billets et des graphiques. Représente la répartition d'un budget.
FINANCES PERSONNELLES Gérer son budget

Comment établir précisément votre budget ?

Certains ont une gestion très précise de leur budget alors que d’autres ne s’en préoccupent pas du tout. Ces derniers ne savent même pas combien ils dépensent chaque mois. Établir votre budget vous permettra de définir une enveloppe contenant l’argent dont vous aurez besoin pour tenir tout votre mois. Celle-ci étant calquée sur vos recettes et dépenses, l’objectif est de ne pas la dépasser. Le budget est votre boussole. Sans un budget clairement défini, vous ne savez pas où vous en êtes. Je trouve cette situation particulièrement inconfortable.

D’après une étude de la banque de France publiée le 13 décembre 2021, 50% des français n’ont qu’une idée approximative de leurs dépenses mensuelles. 42 % des français déclarent que l’argent est fait pour être dépensé. Chez les 18-24 ans ce sont 56% qui répondent que l’argent est fait pour être dépensé. Cliquez ici pour accéder à l’étude.

Dans cet article je vous expose ma méthode pour établir précisément votre budget mensuel. Il s’agit de ma vision des choses et de ma méthode personnelle. Comme j’ai souvent tendance à le dire, si elle vous convient, n’hésitez pas à vous en inspirer et à vous l’adapter.

Faire un état des lieux de vos recettes et dépenses

Afin d’établir précisément votre budget mensuel, vous devez savoir combien vous gagnez et combien vous dépensez chaque mois. Pour cela, vous devez faire le bilan de vos recettes et de vos dépenses. Cela vous permettra de connaître exactement vos entrées et sorties. De plus, vous saurez dans quels postes vous déboursez votre argent.

L’exercice consiste à étudier vos recettes et dépenses sur les 6 derniers mois. Pour cela, munissez-vous de vos 6 derniers relevés de comptes, d’une feuille et d’un stylo ou d’un ordinateur avec un tableur.

Tout d’abord, faisons le bilan de vos recettes. Ce sont tous les revenus que vous touchez chaque mois. Ils englobent votre salaire, les revenus générés par une activité complémentaire, les pensions, les rentes, les revenus générés par vos investissements, etc. Prenez en comptes toutes les sommes d’argent que vous percevez sur votre compte courant et que vous utilisez pour vivre. Notez-les sur votre feuille ou tableur dans la colonne ou case des recettes. Si vous en avez plusieurs, vous pouvez les classer par postes. Faites ceci pour les 6 relevés de comptes.

Ensuite, nous nous attaquons à vos dépenses. Prenez votre premier relevé de comptes et recensez toutes les dépenses. Pour moi, il y a 2 types de dépenses :

  • Les dépenses fixes : il s’agit de toutes les dépenses qui ne varient pas ou très peu d’un mois à l’autre et qui sont récurrentes. Elles sont liées à votre logement, à votre mode de transport, à vos activités, aux impôts, aux divers abonnements auxquels vous avez souscrit, etc.
  • Les dépenses variables : J’appelle « dépenses variables » toutes les dépenses qui ne sont pas fixes. Autrement dit, ce sont celles qui varient d’un mois à l’autre et/ou qui ne sont pas récurrentes. J’y inclus, les dépenses des courses alimentaires car elles peuvent varier d’un mois à l’autre et en fonction de la saison. Idem pour les frais de carburant car les miens ne sont pas fixes. Cependant, si pour vous les montants de ces 2 dépenses sont stables d’un mois à l’autre, vous pouvez les compter comme des dépenses fixes. Par contre, le poste des dépenses « plaisirs » est sans doute variable pour vous.

D’abord, sur votre feuille ou tableur, notez toutes les dépenses fixes. Classez-les par postes. Ainsi, vous identifierez où vous avez tendance à consommer le plus. Ensuite, faites de même pour les dépenses variables en prenant le soin de les séparer des fixes. Puis, recommencez pour les 5 autres relevés de comptes.

Ainsi, vous avez déterminé vos postes de dépenses et commencez à apercevoir les points négatifs. De plus, vous pouvez aisément savoir si vous dépensez plus que vous ne gagnez ou l’inverse.

Si vous souhaitez avoir plus de détails concernant la réalisation du bilan de vos recettes et dépenses, cliquez ici pour consulter l’article que j’ai écrit à ce sujet.

Optimisez vos dépenses

Pour que le travail que vous venez de faire porte ses fruits, vous devez maintenant optimiser vos dépenses. Pour cela, analysez avec un œil critique la classification des dépenses que vous venez de faire. Vous vous rendez compte que vous y allez un peu fort sur certaines dépenses ou que vous payez des services dont vous ne vous servez plus.

Éliminez vos dépenses inutiles

En premier lieu, vous devez réduire vos dépenses mensuelles en éliminant toutes celles qui sont inutiles. C’est-à-dire qu’il vous faut prendre conscience en regardant le bilan de vos recettes et dépenses que quelque chose ne va pas. Si vous voulez améliorer votre situation financière, vous devez vous résoudre à consommer de manière plus raisonnable.

Afin de remettre vos finances sur le droit chemin, je vous conseille de :

  • Étudier tous vos abonnements : passez chaque abonnement à la loupe et éliminez tous ceux que vous n’utilisez plus. En effet, on a souvent tendance à s’abonner pour essayer un nouveau produit ou service parce qu’il est nouveau. Ensuite, nous le laissons tomber mais l’abonnement continue d’être prélevé. Méfiez vous également des abonnements gratuits les X premiers mois et que vous pouvez résilier au bout de cette période d’essai car, en général, vous ne le résilierez pas. La meilleure façon d’éviter cela et de ne pas y souscrire.
  • Étudier les tickets de caisse de vos courses alimentaires : ainsi, vous identifiez les gros postes de dépenses lorsque vous faites vos courses. Là encore, faites la chasse aux dépenses inutiles. Réduisez drastiquement au arrêtez d’acheter des gâteaux et biscuits, des sodas, des biscuits d’apéritif pour le grignotage, des bonbons et sucreries, de l’alcool et des futilités que vous achetez par mauvaise habitude.
  • Arrêter la cigarette ou réduisez-la de manière drastique : si vous êtes fumeur, ce poste vous coûte une fortune. Imaginez tout ce que vous pourriez faire avec cet argent si vous arrêtiez de fumer. Vous pourriez l’investir ou l’économiser. Pour vous motiver et vous rendre compte des sommes exorbitantes mises en jeu, vous pouvez mettre de côté l’argent à chaque fois que vous auriez acheter un paquet de cigarettes. Ainsi vous pourriez vous faire plaisir en partant en vacances par exemple.
  • Arrêter les jeux d’argent et leurs abonnements : en effet, vous ne deviendrez pas riche grâce à la loterie. Vous feriez mieux d’investir votre argent plutôt que de le dépenser dans les jeux d’argent. Ainsi, vous génèrerez des revenus complémentaires.
  • Réduire les dépenses de sortie : si c’est votre cas, arrêtez de sortir tous les week-end. Autorisez-vous un restaurant et un fastfood dans le mois. Arrêtez d’aller manger à l’extérieur parce que vous ne voulez pas cuisiner.
  • Réduire les dépenses « plaisir » : arrêtez les achats compulsifs. Le budget « plaisir » ne doit pas être aléatoire et varier d’un mois à l’autre. Définissez une somme fixe pour les dépenses « plaisirs ».

Pour vous aider à faire le tri dans les dépenses, posez-vous la question « en ai-je vraiment besoin maintenant ? ». Interrogez-vous pour chaque ligne de dépense fixe et variable.

Pour plus de détails à propos de la réduction de vos dépenses mensuelles, cliquez ici pour lire l’article que j’ai écrit à ce sujet.

Optimiser les dépenses récurrentes

Maintenant que vous avez éliminé les dépenses superflues qui rongeaient votre budget, nous allons chercher à optimiser celles dont vous ne pouvez pas vous séparer car elle sont essentielles. En effet, ici, il est question de mettre en concurrence plusieurs services ayant les mêmes critères afin de choisir le moins coûteux.

Afin d’optimiser vos dernières dépenses le plus efficacement possible, vous devez définir précisément vos besoins. Ainsi, lors de vos recherches, vous vous concentrerez sur ces critères afin de trouver l’offre qui coche le plus de cases possibles.

Explorez les pistes suivantes :

  • Changez d’opérateur mobile : Il y a énormément de concurrence entre les différents opérateurs mobiles. Pour ma part, je préfère les forfaits sans engagement. Comparez bien les différentes offres avec engagement et sans engagement en prenant en compte le prix du téléphone si vous souhaitez le renouveler. N’en changez qu’en cas de besoin et non pas pour être à la pointe de la technologie.
  • Changez d’opérateur internet : comparez bien les offres des différents fournisseurs. Les écarts de prix sont conséquents à prestations équivalentes. Tout comme pour le mobile, je préfère les offres sans engagement.
  • Renégociez vos assurances : c’est un poste sur lequel vous pouvez économiser beaucoup. Veillez à bien établir vos besoins et à les respecter. En effet, les contrats proposent plein d’options qui peuvent vite faire gonfler la facture. De plus, généralement, ils sont évolutifs. Il est donc inutile de prendre des options « au cas où ».
  • Changez de fournisseur d’électricité : ce n’est pas une solution que j’ai adopté personnellement car je préfère bénéficier des tarifs réglementés par l’état. En effet, les augmentations sont annoncées alors que les tarifs non-réglementés peuvent augmenter brusquement. Cependant, si vous avez un suivi très rigoureux, il peux y avoir quelques économies à faire. De mon côté, j’attends la disparition des tarifs réglementés pour changer de fournisseur.
  • Renégociez vos crédits : lorsque les taux d’emprunt baissent, il est opportun de faire racheter vos crédits. Ainsi, ils seront regroupés en un seul et à meilleur taux. Si c’est votre cas, vous devez arrêter dès à présent de souscrire à des crédit à la consommation.

Personnellement, je remets en concurrence mes contrats une fois par an. Cela ne veut pas dire que j’en change systématiquement. Gardez bien à l’esprit que les offres évoluent régulièrement pour s’adapter à la concurrence. Cependant, je ne renégocie pas mes crédits tous les ans mais uniquement en cas de forte baisse des taux d’emprunt.

Pour en savoir plus sur l’optimisation de vos dépenses récurrentes, cliquez ici

Établir votre budget mensuel

Tout d’abord et afin de constater que vos efforts ne sont pas vains, comparez vos dépenses à l’issue du bilan de vos recettes et dépenses et celles optimisées. La différence est normalement flagrante. Vous pouvez vous féliciter 👏.

Vous avez donc maintenant vos dépenses optimisées par postes. Si vous vous rendez compte que des dépenses peuvent être encore améliorées, reprenez l’exercice précédent jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus.

Chaque montant associé au poste correspond à vos besoins pour celui-ci. Votre budget par poste se dessine. Dès à présent, votre budget « plaisir » devra être fixe. Ce sera donc le même tous les mois. De plus, maintenant, vous devez intégrer un poste « épargne » à votre budget. Celui-ci doit être d’au moins 20% de vos revenus. Ainsi, vous pourrez anticiper les grosses dépenses, prévues ou imprévues, sans vous mettre en difficulté.

Personnellement, concernant mes dépenses variables (je n’en ai pas beaucoup), j’en fais une moyenne que j’intègre à mon budget.

Si vous avez des dettes (crédit à la consommation), vous devez établir un planning de remboursement. Dans ce cas, uniquement le temps de les éponger, utilisez les 20% d’épargne pour le faire. Si vous pouvez allouer plus que ces 20%, faites-le. Plus vite vous vous serez débarrassé de vos crédits, plus vite vous tournerez la page. Et dès à présent, arrêtez de souscrire à des crédits à la consommation.

La magnifique invention du crédit permet d’avoir tout sans payer lorsqu’on ne possède rien.

Jean Dutourd, Le spectre de la rose (1986)

Maintenant que vous avez les montants correspondant aux différents postes, il vous faut établir le budget pour chacun en prenant le soin d’allouer au moins 20% de vos revenus à votre épargne. A la fin de votre répartition, votre balance doit être à 0. C’est-à-dire que : recettes – dépenses – épargne = 0.

Si le résultat est négatif, vous devez encore optimiser vos dépenses en évitant de descendre en dessous des 20% d’épargne. Dans le cas, où le résultat est positif, vous pouvez donc augmenter votre budget d’épargne.

Dans tous les cas, vous devrez surveiller vos dépenses tous les mois en tenant votre comptabilité personnelle. Cela vous permet de toujours savoir où vous en êtes. Durant les premiers mois, vous devrez vous habituer à la mise en place de ce nouveau système. Il est possible que vous ayez été trop strict ou, au contraire, trop permissif. Dans ce cas ajustez votre budget raisonnablement.

Si vos revenus sont variables d’un mois à l’autre et/ou que vous souhaitez être très précis, vous devez établir votre budget en fin de mois pour le mois prochain. Ainsi, vous y intègrerez vos dépenses variables sans devoir les moyenner. Cependant, votre budget « plaisir » devra toujours être fixe mais vous pouvez augmenter celui de votre épargne.

En début de mois, le premier virement que vous effectuerez est celui vers votre épargne. Pour cela, vous pouvez effectuer un virement automatique ou bien manuel, s’il varie d’un mois à l’autre. Gardez à l’esprit que vous devez toujours vous payer en premier.

Conclusion

Pour établir votre budget avec précision, vous devez suivre ces 3 étapes :

  • Faire le bilan de vos recettes et dépenses
  • Optimiser vos dépenses en éliminant les dépenses inutiles et en diminuant celles qui sont essentielles
  • Établir votre budget par poste

A partir de maintenant, il est essentiel que vous ne contractiez plus de crédit à la consommation. Si vous êtes endetté, mettez en place un planning de remboursement que vous étalerez sur plusieurs mois.

Vous devez dès maintenant maîtriser votre budget « plaisir ». Il doit être fixe tous les mois. Ne vous créez pas de besoins. Avant chaque achat, posez vous la question : « En ai-je vraiment besoin maintenant ? »

Il vous faut épargner au moins 20% de vos revenus chaque mois. Il vaut mieux augmenter votre budget épargne que celui de vos loisirs.

Pour terminer, il est primordial que vous teniez une comptabilité personnelle. Elle vous permet de savoir ou vous en êtes dans vos dépenses et de les adapter au budget restant. Vous devez adapter vos dépenses à votre budget et surtout pas l’inverse.

Si la méthode que j’utilise pour établir mon budget vous convient, n’hésitez pas à vous en inspirer et surtout à vous l’adapter.

Dites moi en commentaire si vous établissez votre budget et quelle méthode vous utilisez pour le faire.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager

Vous pourriez également aimer...

1 commentaire

  1. Bonjour Julien, ca c’est de l’article! Je reste d’accord sur le fait que l’argent est fait pour être dépensé… mais dans des actifs en priorité :). Epargner 20% est vraiment le minimum pour pouvoir contrer l’inflation et les coups durs. Dès que ces 20% génèrent des petits, il faut clairement augmenter pour que cela suive l’évolution du coup de la vie. Mais en commençant très bas, au début ca peut être long et fastidieux, il faut réussir à se projeter dans le temps pour voir le bénéfice de ses efforts. Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.