Tirelire en forme de cochon vert avec des lunettes de soleil, représentant l'épargne de précaution est en train de se faire remplir de pièces de 2 euros par une chaine de personnages en plastique
Épargne FINANCES PERSONNELLES

L’épargne de précaution, qu’est-ce dont ?

Dans cet article nous allons aborder un sujet primordial à mon sens. Il s’agit de l’épargne de précaution. Tout le monde sans exception doit avoir une épargne de précaution. Ce n’est pourtant pas le cas. Nous verrons pour quelles raisons il faut en avoir une, combien avoir dessus et sur quels supports.

Quel est le rôle de l’épargne de précaution ?

Tout d’abord, il est important de savoir ce qu’est l’épargne de précaution et de la différentier des autres placements et investissements. Le point fondamental est qu’elle doit être disponible à tout moment et surtout quand on a besoin d’elle 🙄.

Alors pourquoi doit-elle être disponible de suite ?

Imaginez, vous vous réveillez un dimanche matin d’hiver. Vous trouvez qu’il fait un peu frais chez vous. Vous regardez par la fenêtre et vous voyez qu’il a gelé pendant la nuit et que le temps est humide. Jusque-là il n’y a aucun problème. Puis vous prenez votre petit déjeuner et vous trouvez qu’il fait terriblement froid chez vous 🥶. Vous allez donc rendre une petite visite à votre chaudière et là, patatras, vous vous rendez compte qu’elle a un problème. Vous tentez de faire un diagnostic sommaire (ça vous fait oublier que vous avez froid 😋) mais vous vous rendez à l’évidence : votre chaudière est bien en panne.

La première chose que vous faites est de chercher un dépanneur qui pourrait venir chez vous un dimanche. Vous avez de la chance parce que vous en avez trouvé un 🎉. Vous savez que cela vous coûtera plus cher mais c’est le seul moyen de ne pas vous geler toute la journée. Après quelques heures d’attente, le dépanneur arrive chez vous. Rien que sa venue réussit à vous réchauffer. Il fait son diagnostic et revient vous voir pour vous en faire un compte-rendu. Persuadé(e), car vous avez très froid, que ce n’est pas grand-chose, vous l’écoutez avec le sourire. Et en finalité votre chaudière n’est pas réparable et doit être remplacée. Étant dimanche, et le dépanneur étant gentil, il vous faudra quand même attendre le lendemain.

Le lendemain pointe le bout de son nez et le chauffagiste aussi. Il arrive avec une chaudière toute neuve. Il passe une bonne partie de la journée à la remplacer. En fin de journée, le chauffage tourne de nouveau chez vous et votre cœur se réchauffe jusqu’au moment où votre sauveur vous présente la facture. Et là c’est la douche froide (oui oui je choisis bien mes mots 🤣) car vous n’aviez pas prévu de dépenser 2500€ pour votre chauffage.

Certains me diraient : « ce n’est pas grave, j’ai un salaire élevé, ça sera absorbé ». D’accord, pas de problème et tant mieux pour vous si c’est votre cas. Mais il y a quand même un problème dans votre gestion car il ne devrait pas rester autant sur votre compte en banque. Mais ça ne sert à rien de polémiquer car ce n’est pas l’objet de cet article.

D’autres me diraient, et c’est peut-être votre cas : « Oulala, je ne peux pas me le permettre. Je n’y arriverai jamais ». Et à ça, je vous répondrais : « Bien évidement que vous pouvez. Servez vous de votre épargne de précaution ».

Vous l’aurez bien compris, l’épargne de précaution sert à surmonter les coups durs qui ne sont pas prévus et qu’il faut régler rapidement.

Combien avoir en épargne de précaution ?

Vous l’aurais compris qu’il est donc judicieux de faire l’écureuil et de faire quelques économies. Il y a un certain montant à respecter pour son épargne de précaution. En fonction de vos revenus, il est bien d’avoir entre 3 et 6 mois de salaire en épargne de précaution. Évidemment, vous ne vous la constituerez pas du jour au lendemain. C’est pour cela qu’il très important de faire un bilan de vos recettes et dépenses et d’établir votre budget au plus juste pour économiser et/ou investir le reste.

N’oubliez pas, elle doit vous permettre de subvenir aux dépenses urgentes et surtout imprévues : remplacement de chaudière, de chauffe-eau, grosses réparations sur votre véhicule, grosses dépenses vétérinaires, remplacement d’électroménager couteux.

Mais j’en entends déjà certains me dire : « Si c’est pour changer un four à 500€ ou même une chaudière à 2500€, j’ai assez de fonds de roulement, donc je n’ai pas besoin d’épargne de précaution ». Peut-être et tant mieux pour vous mais à mon avis vous aimez vivre dangereusement.

Vous connaissez peut-être la loi de Murphy, mieux connue chez nous sous le nom de « Loi de l’emmerdement maximum ». C’est-à-dire que souvent quand il vous arrive un pépin, comme vous n’en avez pas assez d’un, un deuxième s’invite à la fête.

Si nous reprenons vos aventures commencées un peu plus haut dans cette page, vous avez déjà une facture de 2500€ à régler à cause de votre chaudière qui vous a lâché un dimanche matin et qui au passage, vous a permis d’attraper un bon gros rhume 🤒. Mais ce n’est pas grave car votre salaire peut le couvrir. Mais madame Murphy trainant dans les parages, quelques jours plus tard, en allant au travail, voilà que votre voiture se met à fumer et que vous devez vous arrêter au bord de la route. Vous appelez un dépanneur et votre carrosse est amené chez un garagiste. Après quelques vérifications, le garagiste vous appelle pour vous annoncer qu’il faut remplacer le joint de culasse et vous envoie un devis de 3000€. Là, deux solutions s’offrent à vous : soit vous faites les réparations, soit vous changez de véhicule car cela ne vaut pas le coup de le réparer. Dans tous les cas, en quelques jours, vous avez accumulé 5500€ de dépenses imprévues, voire plus si vous devez en acheter un nouveau.  

Homme à côté de sa voiture en panne au bord de la route

Donc même si vous avez de gros revenus, ayez toujours une épargne de précaution car vous ne serez jamais à l’abri qu’une telle histoire vous arrive. On en entend tous les jours. Déjà que c’est perturbant, autant ne pas vous embarrasser encore plus avec le fait de savoir si vous allez pouvoir payer ou non.

L’épargne de précaution peut également vous servir en cas de perte d’emploi, le temps que vous puissiez vous retourner. Elle peut vous être utile si souhaitez changer de vie et/ou vous reconvertir. Par exemple, si vous désirez devenir agent immobilier indépendant, vous ne toucherez vos premiers revenus qu’à la signature de l’acte authentique chez le notaire. Dans ce cas, 6 mois de salaires d’avance ne seront pas de trop.

Sur quel support constituer l’épargne de précaution ?

Comme vu plus haut, cet argent doit être disponible très rapidement. Pour cela, les supports sur lesquels il est placé doivent être liquides.

Les supports adaptés à la constitution d’une épargne de précaution sont :

Le Livret A

Le livret A est un compte d’épargne réglementé. Il est rémunéré et surtout il est exonéré d’impôt.

Son taux de rémunération est de 1% par an. Vous pouvez en ouvrir un avec un minimum de 1,5€ à la banque Postale ou de 10€ dans les autres banques. Il n’y a pas de frais à l’ouverture, ni à chaque nouveau versement. Tout le monde peut en avoir un.

Il n’est possible d’en ouvrir qu’un seul par personne. Il n’est pas possible d’en ouvrir un au nom du couple, comme vous pouvez faire pour un compte courant.

Vous pouvez y verser jusqu’à 22950€ maximum. Au-delà, les intérêts continueront de se verser mais vous ne pourrez plus l’alimenter.

Le LDDS

Le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS), tout comme le Livret A, est un compte d’épargne réglementé. Il est rémunéré et surtout il est exonéré d’impôt.

Sa rémunération est la même que le Livret A : 1% par an. Il vous faudra un minimum de 15€ pour en ouvrir un. Il n’y a pas de frais à l’ouverture, ni à chaque nouveau versement.

Il n’est possible d’en ouvrir qu’un seul par personne. Il n’est pas possible d’en ouvrir un au nom du couple, comme vous pouvez faire pour un compte courant. De plus il ne peut y en avoir que 2 au sein du même foyer fiscal. Contrairement au livret A, un mineur ne peut en posséder un que s’il a des revenus personnels et que s’il n’est plus rattaché au foyer fiscal de ses parents.

Vous pouvez y verser jusqu’à 12000€ maximum. Au-delà, les intérêts continueront de se verser mais vous ne pourrez plus l’alimenter.

Le LEP

Le Livret d’Epargne Populaire (LEP), tout comme le Livret A et le LDDS, est un compte d’épargne réglementé. Il est rémunéré et surtout il est exonéré d’impôt.

Sa rémunération est de 2,2% par an. Vous pouvez en ouvrir un avec un minimum de 30€. Il n’y a pas de frais à l’ouverture, ni à chaque nouveau versement.

Il n’est possible d’en ouvrir qu’un seul par personne. Il n’est pas possible d’en ouvrir un au nom du couple, comme vous pouvez faire pour un compte courant. De plus il ne peut y en avoir que deux au sein du même foyer fiscal. Cependant, hormis son rendement annuel, sa grosse différence par rapport aux deux précédents est qu’il n’est pas destiné à tout le monde. En effet, pour y être éligible, il faut que vos revenus ne dépassent pas un certain plafond. Celui-ci dépend du nombre de parts de quotient familial. Demandez à votre banquier si vous remplissez les conditions pour en bénéficier. De plus, un mineur ne peut pas en détenir un et un jeune adulte ne doit plus être rattaché au foyer fiscal de ses parents.

Votre LEP sera fermé lorsque que vous ne remplirez plus les conditions. Pour cela, il faut que vos revenus soient au-dessus du plafond pendant deux ans. Par contre, s’ils dépassent le plafond au cours d’une année, mais qu’ils repassent en dessous l’année suivante, vous pourrez alors le conserver.

Vous pouvez y verser jusqu’à 7700€ maximum. Au-delà, les intérêts continueront de se verser mais vous ne pourrez plus l’alimenter.

Le Livret Jeune

Le Livret Jeune, tout comme les trois livrets cités précédemment, est un compte d’épargne réglementé. Il est rémunéré et surtout il est exonéré d’impôt.

Sa rémunération est fixée par votre banque mais ne peut pas être inférieure à 1%. Vous devrez donc les comparer pour en ouvrir un dans la banque qui propose le taux le plus avantageux. Le montant minimum pour en ouvrir un est 10€. Il n’y a pas de frais à l’ouverture, ni à chaque nouveau versement.

Il est également différent des trois autres livrets car il est réservé aux jeunes âgés de 12 à 25 ans. Il n’est possible d’en ouvrir qu’un seul par personne. Après 25 ans, le compte sera fermé et transformé en compte sur livret classique.

Vous pouvez y verser jusqu’à 1600€ maximum. Au-delà, les intérêts continueront de se verser mais vous ne pourrez plus l’alimenter.

Précisions

Pour les quatre placements cité ci-dessus, les intérêts sont calculés le 1er et le 16 de chaque mois. Si vous le pouvez, il est mieux de faire vos versements avant le 1er ou le 16 du mois et de faire votre retrait après le 1er ou le 16 du mois. Les fonds sont évidemment disponibles immédiatement.

Comme beaucoup de personnes détiennent au moins un contrat d’assurance vie, je préfère vous dire ici qu’il n’est pas adapté à la constitution d’une épargne de précaution car le déblocage des fonds est en général trop long. Je vous en parlerai plus en détail dans un autre article.

Même si elle est importante, il ne faut pas trop avoir d’épargne de précaution. En effet, les produits cités ci-dessus ont des rendements faibles. Dans chaque pays il y a une inflation qui fluctue en fonctions de plusieurs paramètres (je ferai un article concernant ce sujet) mais elle est toujours supérieure aux rendements des produits dont je parle ici. En d’autres mots, sur ces placements, votre argent dévalue. C’est pour cela qu’il ne faut pas avoir trop d’épargne de précaution et surtout qu’il ne faut pas « investir » tout votre argent dans des produits bancaires (exonérés d’impôt ou non).

Il existe d’autres comptes sur livrets commercialisés par les banques. Je ne vous en ai pas parlé car leurs rendements sont égaux, voire moins bons que ceux des produits cités dans cet article, mais surtout car ils sont fiscalisés. Pour les raisons citées ci-dessus, il ne faut pas vous en servir autant pour l’épargne de précaution que pour « investir » votre argent.

Conclusion

A travers cet article, vous avez pu apprécier l’importance de l’épargne de précaution. Il vous faudra l’adapter en fonctions de vos revenus et de vos projets vie. Comme abordé plus haut, si vous prévoyez un changement de vie ou une reconversion professionnelle, augmentez votre épargne de précaution. Pour préparer ce projet, vous pourrez également utiliser d’autre support que ceux énumérés dans cet article. J’en parlerai plus longuement dans un article dédié. Gardez toujours à l’esprit qu’elle est faite pour parer à toutes les urgences et dépenses imprévues.

Dernier petit point avant de clôturer cet article : n’utilisez votre épargne de précaution que pour des évènements imprévus ou en cas de reconversion professionnelle ou changement de vie. Par exemple, ne l’utilisez pas pour changer votre voiture, à part bien sûr, si vous devez la remplacer rapidement dans le cas où elle serait irréparable. En effet, pour les opérations prévisibles ou prévues, il vous faudra utiliser une autre épargne qui sera constituée sur d’autres supports. Elle pourra être bien plus conséquente que l’épargne de précaution et son rendement sera bien meilleur. Nous aborderons ce sujet dans un autre article.

Voilà, vous savez tout ce qu’il faut savoir concernant l’épargne de précaution 😁

Dites-moi en commentaire si vous disposez déjà d’une épargne de précaution et si vous l’avez déjà utilisée !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.