Carte du monde dessinée sur un tableau en ardoise avec une maquette d'avion posée sur le continent américain.
FINANCES PERSONNELLES INVESTISSEMENTS

Mouvement FIRE 🚀, mais qu’est-ce dont ?

Le mouvement FIRE (Financial Independence, Retire Early) est encore peu répandu et donc peu connu en France. Cependant, il se développe de plus en plus outre-Atlantique. Dans cet article, je vous présenterai le concept de ce mouvement. Je vous partagerai également la méthode FIRE utilisée par les adaptes de ce mouvement.

Le mouvement FIRE est avant tout un style de vie et une façon particulière de voir les choses. Personnellement c’est un concept que je comprends tout fait. D’ailleurs, j’en applique quelques principes mais pas la totalité.

J’arrête de faire durer le suspense et je vous dévoile les détails de ce mouvement. Dans cet article, je vais donc vous parler de retraite. Mon but n’est pas de critiquer le système actuel ou ceux à venir mais plutôt de vous présenter un moyen alternatif.

Mouvement FIRE : définition

Le mouvement FIRE, pour « Financial Independence, Retire Early », peut être traduit en français par « Indépendance Financière, Retraite Précoce ». On l’appelle plus communément « Early Retirement ». C’est un mode de vie qui consiste à économiser énormément et à investir pour pouvoir partir à la retraite entre 30 et 40 ans et de devenir rentier. Évidemment, il faut investir assez pour pouvoir tenir jusqu’à la fin de ses jours.

C’est une forme d’indépendance financière pour laquelle il n’est plus question de travailler après 40 ans. En effet, en règle générale, lorsqu’on parle de liberté financière, il s’agit de ne plus dépendre d’un patron ni d’un système de retraite. Cet objectif peut être atteint en montant son business et/ou grâce à des investissements. Dans le cas du early retirement, la liberté est possible uniquement grâce aux investissements car les personnes adhérant à ce mouvement ne veulent plus travailler après 40 ans. C’est un excellent moyen d’atteindre sa liberté géographique. En effet, comme vous ne travaillez plus, vous pouvez vous déplacer dans le monde entier. Il vous faudra juste un PC et une connexion internet pour suivre vos investissements.

Personnellement, j’aspire également à la liberté financière et géographique. En effet, j’adore voyager et découvrir de nouvelles cultures. Cependant, j’aime aussi créer et j’ai besoin de me développer des projets. En outre, je ne souhaite plus dépendre d’un salaire mensuel et je n’ai pas envie d’attendre 40 ans pour m’en libérer. De plus, je ne compte pas sur une retraite qui est trop incertaine. J’ai donc choisi de me la construire et de créer mes revenus. Pour cela, j’ai créé mon entreprise et en parallèle, j’investis en bourse et dans l’immobilier. Mon objectif n’est pas de ne plus avoir d’activité professionnelle à 40 ans mais plutôt de lever un peu le pied et de ne pas avoir les contraintes du salariat.

Mouvement FIRE : La méthode FIRE

La méthode FIRE (Financial Independence, Retire Early) est appliquée par les adeptes du mouvement. Cependant, vous allez vite vous rendre compte qu’elle est quand même très contraignante. La retraite anticipée, ça se gagne 🤣.

Personnellement, j’en applique certains principes mais je me la suis adaptée car je la trouve un peu trop extrême. Mon but étant avant tout d’atteindre ma liberté financière et géographique mais pas forcément d’être rentier à 40 ans.

Comme je vous le conseille dans beaucoup d’articles de ce blog, essayez la méthode mais surtout le plus important est de vous l’adapter. Ainsi, elle vous correspondra en tous points et donc vous l’appliquerez beaucoup plus facilement.

Détaillons ensemble la méthode du mouvement FIRE.

Réduire son train de vie

Pour commencer, un des principaux principes est de réduire drastiquement son train de vie. Si ce n’est pas déjà le cas, vous devez établir et maîtriser votre budget. Ainsi, vous connaissez toutes les dépenses car elles sont généralement prévues. De plus, en les suivant, vous savez à tout moment où vous en êtes. Cliquez ici pour savoir comment établir précisément votre budget.

Évidemment, il vous faut également optimiser toutes vos dépenses. Pour cela, vous devez dans un premier temps éliminer toutes les dépenses inutiles que vous avez accumulées au fil du temps. Revoyez également votre façon de consommer en vous contentant d’acheter uniquement l’essentiel.

De plus, il est essentiel d’optimiser vos dépenses récurrentes. En effet, vous devez réduire au maximum l’impact financier des dépenses dont vous ne pouvez pas vous débarrasser. Cliquer ici pour connaitre la méthode que j’utilise pour optimiser mes dépenses récurrentes.

L’objectif étant d’économiser au moins 50% de ses revenus, les adeptes du mouvement FIRE vont encore plus loin en :

  • réduisant la taille de leur logement,
  • habitant dans des villes où les loyers sont peu élevés,
  • supprimant les sorties et tous les plaisirs,
  • ne voyageant plus et/ou ne partant plus en vacances,
  • abandonnant leur voiture,
  • etc.

Vous l’aurez compris, le frugalisme est la clé de la méthode FIRE. Cependant, ce ne sera pas suffisant pour que vous puissiez prendre votre retraite au plus tard à 40 ans.

Investir

Économiser 50% de vos revenus n’est pas suffisant pour atteindre la liberté financière. En effet, pour ce faire, vous devez investir votre argent pour qu’il travaille pour vous. En investissant chaque mois, vous faites grandir votre capital et vous profitez également des intérêts composés. Ainsi votre patrimoine financier croit de plus en plus.

Les 2 manières complémentaires les plus utilisées pour faire fructifier son argent sont :

  • La bourse : Vous pouvez investir en bourse grâce à 3 supports : le compte-titre (CTO), le plan d’épargne en action (PEA) et l’assurance vie. Ces 2 derniers vous permettent d’avoir des avantages fiscaux. Cependant, vous n’avez accès qu’à un choix limité d’actifs.
    Les marchés financiers vous sont donc ouverts. Ainsi vous placerez vos économies sur des actions, des ETF (trackers), des SICAV (Sociétés d’Investissement à Capital variable), des FCP (Fonds communs de placement), etc. Cliquez ici pour découvrir 7 actifs pour investir en bourse.
    La bourse vous permet d’investir à fréquence régulière la somme que vous souhaitez. Ainsi, chaque mois, vous pouvez y placer vos économies. Grâce à elle vous profitez des intérêts composés.
    N’oubliez pas qu’il est essentiel de diversifier vos investissements, et qu’il vaut mieux investir chaque mois une petite somme, plutôt qu’une grosse en une seule fois.
  • L’immobilier : L’immobilier est complémentaire à la bourse. En effet, grâce à celui-ci vous pouvez acheter un bien à crédit. C’est-à-dire que vous agrandissez votre patrimoine grâce à de l’argent qui ne vous appartient pas. D’ailleurs, pour cette raison et des raisons de fiscalité, il est conseillé d’acheter l’immobilier qu’à crédit. Ainsi, vos économies tirées de vos revenus travaillent en bourse et le cashflow généré par votre immobilier vous crée un autre revenu.
    Cliquez ici pour connaître 9 types d’investissement en immobilier locatif. Toutefois, vous n’êtes pas obligé d’acheter un bien physique pour investir dans l’immobilier. Cliquez ici pour découvrir 5 moyens d’investir dans l’immobilier.

Afin de diversifier encore plus vos placements, vous pouvez recourir à des investissements alternatifs, aussi appelés « investissements exotiques ». Par exemple, le crowlending en fait partie. C’est un type de financement participatif. Le principe est de prêter de l’argent à des sociétés. Celles-ci vous le remboursent bonifié d’un taux de rentabilité convenu au moment du prêt.

Photographie de graphiques boursiers. Un est affiché sur un téléphone au premier plan et l'autre sur un ordinateur en arrière plan.

Combien capitaliser ?

A ce stade, vous devez vous demander combien vous devez capitaliser pour prendre votre retraite entre 30 et 40 ans. Vous devez capitaliser assez pour vivre sans générer de revenus autrement que par des investissements. De plus, ces revenus doivent être adaptés à votre train de vie. Vous devez donc calculer approximativement votre capital en fonction du rendement de vos investissements.

La règle des 4%

Certains adeptes du mouvement FIRE appliquent la règle des 4%. Celle-ci dit que l’investisseur doit vivre chaque année avec 4% de son patrimoine. Au moment de l’arrêt de son activité salariée, il doit détenir un capital équivalent à 25 fois ses dépenses annuelles.

Partant du principe que les investissements délivrent une rentabilité moyenne de 4% annuels (7% de rentabilité du marché action – 3% d’inflation = 4%) et que ses fonds sont placés sur des supports boursiers et immobiliers, le rentier consomme uniquement les plus-values générées par le capital. Cependant, la rentabilité n’étant pas constante dans le temps, il est possible de traverser des périodes moins rentables. Si le retraité ne baisse pas son train de vie, il entame son capital.

La règle de 4% est a adaptée à une durée de retraite de 30 ans. Or, dans le cas du early retirement, elle est plutôt de l’ordre de 40 à 50 ans. Le risque d’épuisement du capital est donc beaucoup plus important. De plus, il vous faut tenir compte de la fiscalité car les 4% sont bruts.

Une règle plus réaliste

La règle des 4% est jugée trop optimiste par certains économistes car celle-ci est calculée pour une durée de retraite de 30 années et non pas de 40 à 50 années. De plus, les hypothèses qui fondent cette règle datent des années 90. Or, à cette époque les rendements étaient plus élevés que ceux d’aujourd’hui. Compte-tenu de la fiscalité et des performances plus faibles que dans les années 90, cette règle semble maintenant trop risquée et dépassée.

Afin d’éviter un épuisement total du capital, les économistes conseillent de dépenser 2.5% de vos économies chaque année au lieu de 4%. Dans ce cas, votre capital doit être équivalent à 40 fois vos dépenses annuelles. Ainsi, vous ferez face aux baisses de rendement et vous vous exposez moins au risque d’épuisement de vos économies.

La ficalité

La fiscalité est une variable à prendre en compte dans le calcul des revenus dont vous aurez besoin pour vivre une fois que vous serez à la retraite.

Le PFU (ou flat-tax) de 30% s’applique aux revenus mobiliers (dividendes, plus-values lors de cession de titres, etc). Or, si vos revenus sont trop petits pour être imposables, vous avez tout intérêt d’opter pour le barème de l’impôt sur le revenu. En effet, vous vous acquitterez uniquement des 17,2% de prélèvements sociaux.

Concernant, les revenus issus de la location de biens immobiliers, le PFU ne s’applique pas. Cependant, différents régimes d’imposition existent. A vous de choisir le mode de location correspondant au régime fiscal qui vous convient.

Si vous recevez peu de revenus d’activités sous forme de salaire, comme c’est souvent le cas pour les rentiers, vous devez vous acquitter de la cotisation subsidiaire maladie (CSM) pour bénéficier de la protection universelle maladie (PUMa). Elle se calcule en fonction du plafond annuel de la sécurité sociale (PASS).

Vous pouvez baisser la pression fiscale en utilisant des supports offrant des avantages fiscaux. C’est le cas du PEA et de l’assurance vie.

FIRE, rejoindrez-vous le mouvement ?

Le mouvement FIRE est un concept poussé de liberté financière. En effet, il consiste à investir suffisamment pour pouvoir prendre sa retraite entre 30 et 40 ans. Il n’est plus question de travailler. Vous ne serez même pas dirigeant de votre propre société. Ici, le concept est de profiter de chaque seconde après l’âge de 40 ans.

Pour en arriver là, vous devrez faire plein de sacrifices afin d’économiser et d’investir le plus possible. Cela implique de diminuer au maximum votre train vie et d’avoir une gestion millimétrée de votre budget. Aussi, vous optimiserez votre fiscalité afin de sauvegarder au maximum vos revenus.

Personnellement, mon objectif est d’atteindre la liberté financière et géographique le plus tôt possible. Pour cela, j’ai créé mon entreprise et j’investis régulièrement. Mon but n’est pas d’arrêter de travailler à 40 ans mais de pouvoir lever le pied. Je compte donc générer des revenus passifs.

Et vous, recherchez-vous aussi la liberté financière ? Le mouvement FIRE vous correspond-il ? Comptez-vous le rejoindre ? Dites-le-moi en commentaire.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager

Vous pourriez également aimer...

8 commentaires

  1. Bonjour Julien, Je ne connaissais pas la règle des 2.5%, j’étais sur 3%. Pour ma part, je suis sur 47 ans pour le moment… J’essaie de gratter encore quelques années 🙂

    1. Bonjour Fabien,
      A mon sens, le plus important et de bien quantifier ses besoins annuels et de les surestimer. Il vaut mieux toujours prendre le cas le plus défavorable et prévoir plus que pas assez. Cela évite les mauvaises surprises 😉

  2. Perso, je suis plus fan du principe des mini retraite que du mouvement FIRE! Je vous invite à écouter des interview de frugalistes qui ont sacrifié pour partir en retraite tôt ! C’est drôle parce que finalement ils se mettent à avoir une activité pour ne plus s’ennuyer X)
    Perso mon objectif est plutôt de trouver un boulot que j’aime a un rythme raisonnable plutôt que de ne plus travailler du tout

    1. Je te comprends tout à fait. De mon côté, je ne me vois pas arrêter de travailler à 40 ans. J’ai besoin de faire quelque chose qui me fait vibrer. Je recherche la liberté financières pour gérer les choses comme bon me semble. Pour autant, cela ne signifie pas que j’arrêterai de travailler. De plus, je trouve que la méthode FIRE est vraiment trop contraignante. Elle ne me correspond pas entièrement.

  3. Et si l’on adoptait la méthode Hot Fire ? Investir avec de bien plus forts rendements ? Avec le trading on peut gagner plus que le simple fait d’attendre la plus-value ou le rendement dû aux dividendes… Bon, sinon, je connais FIRE depuis peu. Rien de nouveau. J’adhère parfaitement. Apparemment certains jeunes ont la tête bien sur les épaules. Contrairement à d’autres. Car ce FIRE, c’est, en partie (moins pour la partie investissement), le bon sens paysan que la société de consommation a TUER.

    1. Je vous rejoins totalement sur ce point. A se priver, autant aller chercher des rendements plus importants avec le trading. De plus, il est possible de créer des revenus confortables avec beaucoup moins de capital que lorsqu’on investit. Ainsi la liberté est atteinte plus rapidement. C’est d’ailleurs une source de revenus que j’utilise. De plus, de nos jour, il est possible de se faire financer du capital pour trader. Il faut juste se donner les moyens d’apprendre.
      Comme vous le dites, faire des économies est (ou devrait être) une évidence mais ça ne l’est pas pour tout le monde. Cependant, beaucoup économisent sans mettre leur argent au travail. Espérons que le bon sens paysan reprenne le dessus.

  4. Bel article! Je suis une adhérente du mouvement. Alors ces conseils sont réconfortants à lire…Je suis sur la bonne voie! 🙂

    1. Merci beaucoup ! Ne perds pas de vue tes objectifs et tiens bon 😊
      Bonne continuation vers l’atteinte de la liberté financière 😎

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.